Legacy's Games

Journal d'un gamer

Contact : toumas@orange.fr

Golden Sun

Avr-13-2011

God of War

Avr-21-2011

Golden Sun

Posté par legacy le 13 Avr 2011

Premier des trois jeux de la lignée, Golden Sun est un RPG sorti en 2001 sur Game Boy Advance. Le développement fut confié à Camelot Software Planning, une société très étroitement liée à Nintendo, et édité par… Nintendo. Le système de jeu est « old school »; On y retrouve les 3 écrans-type du RPG, à savoir l’exploration en village/donjon, l’exploration de la mappemonde, et l’écran de combat. Cependant, pas question de MP ou de mana dans ce jeu… Il y’a les PP, pour Psynergy Points, ou Points de Psynergie (ce qui est en fait exactement la même chose que la mana…)

 

 

Boîte de Golden Sun sur GBA

 

 

Au niveau technique, le jeu est très bon. Les déplacements des personnages sur la carte sont bien moins « carrés » que dans par exemple The Legend of Zelda : A Link to the Past (sorti sur Super Nintendo et réédité sur Game Boy Advance), les animations des personnages sont très fluides et multidirectionnelles (quand on court en diagonale, on court en diagonale… Je repense à Zelda…). Comme dans la grande majorité des RPG, l’histoire est axée autour d’un héros, Vlad, qui est épaulé de son équipe. A noter qu’on combat avec quatre personnages, ce qui n’était pas courant dans un RPG à l’époque (a part les Tales of ou les Final Fantasy, je ne vois pas…). La bande son est également très bonne. Sa réalisation a été confiée à Motoi Sakuraba, notamment connu pour ses performances sonores dans la série des Tales of, ainsi que pour les Star Ocean.

 

L’une des particularités du jeu est que le joueur peut acquérir certaines compétences magiques… Pardon Psynergiques, et  les utiliser dans les écrans de village/donjon. Nommons notamment Vision, qui permet de révéler les zones et objets cachés, Tourbillon, qui dégage les feuilles et racines des entrées, ou Frimas, qui gèle les flaques d’eau. On retrouve aussi les classiques Pousser, Déplacer, Soulever… Il y’a également des sorts de soin, de résurrection ou de téléportation… Comprenez bien sûr qu’avec tout ceci, les énigmes prennent une dimension supplémentaire, et peuvent se révéler vraiment tordues.

 

 

Ragnarok... Une attaque pas si violente que ça...

 

 

L’aspect élémentaire est très présent dans Golden Sun. Ainsi l’on oppose le feu et l’eau, et l’air et la terre. La spécialisation des personnages va en ce sens, ce qui justifie l’emploi de quatre héros pendant les combats. Et les Djinn viennent renforcer l’idée d’éléments. Un Djinn est une créature liée au joueur et qu’on peut associer à un personnage, ce qui lui donne un bonus aux stats, peut lui débloquer des capacités supplémentaires, et en fonction de l’élément des Djinn lui octroie une classe (A noter que chaque personnage a tout de même un élément « prédéterminé »). De plus, les Djinn permettent, une fois liés à un personnage, de lancer une attaque spéciale pendant un combat. Cependant, après une telle attaque, il faut attendre que le temps de recharge (ou cooldown) du Djinn s’écoule.

 

L’usage des invocations est assez particulier également. En fonction du nombre de Djinn du même éléments dont dispose un personnage, ce dernier pourra lancer une attaque d’un niveau plus ou moins élevé (de mémoire quatre niveaux d’invocation par élément). Au-delà de ça on y retrouve les ingrédients classiques d’un bon RPG; Une histoire qui commence tranquillement et qui prend doucement de l’ampleur (j’ai rarement vu dans les cinq premières minutes d’un RPG un PNJ me dire que c’est la fin du monde dans trois jours et que j’ai plus qu’à me mettre au boulot). Cependant l’histoire n’est pas très marquée, elle s’épuise rapidement, et on se retrouve vite à simplement aller par là-bas, parce qu’un PNJ nous a dit d’aller par là-bas…

 

 

Le jeu de couleurs est grandiose

 

 

Le jeu reste une excellente aventure, malgré la pauvreté du scénario, qui a donné suite à Golden Sun : L’Âge Perdu sur Game Boy Advance, et plus récemment Golden Sun : Obscure Aurore sur Nintendo DS. Les joueurs s’accordent d’ailleurs sur le fait qu’il s’agit du meilleur RPG sorti sur Game Boy Advance (malgré son successeur, l’excellent Breath of Fire). J’avoue que j’en garde un sacré souvenir; Les énigmes étaient coriaces, les combats pas toujours évidents, et l’aventure était longue… Très longue… J’y ai passé quelques nuits blanches, sous ma couette, avec ma lampe torche. Hé oui, il n’y avait pas encore la GBA SP et son rétroéclairage à cette époque…

 

 

Sources :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Golden_Sun

http://www.gameworld.fr/229-gba-Golden-Sun.html

http://www.archaic.fr/critiques/gameboy-advance-golden-sun

http://www.gamekult.com/jeux/test-golden-sun-SU00002550t.html?pf=game-boy-advance-160015

 

 

Et pour finir voici une petite vidéo de gameplay. Enjoy !